Marjorie Carpréaux va-t-elle être poussée vers la sortie ?

Décidément, la saison aura été agitée du côté du Mithra Castors Braine : un changement de coach, 21 joueuses utilisées, un début de rêve en Euroligue avant quelques cinglantes dégelées, une finale de coupe perdue après avoir compté 16 points d’avance, Ann Wauters qui s’en va en Turquie puis qui revient pour une pige de deux matches en finale des play-offs…

Et voilà maintenant que l’on annonce le départ probable de l’emblématique capitaine Marjorie Carpréaux, malgré l’année de contrat qui lui reste ! On sait que la joueuse n’est pas toujours facile à gérer. Jurgen Van Meerbeeck l’avait appris à ses dépens en début de saison. Il avait voulu punir sa capitaine pour manque de discipline, mais le président lui avait demandé de passer l’éponge parce que Carpréaux était le chouchou du public. On peut comprendre que les supporters l’apprécient et la joueuse leur a toujours rendu le soutien qu’ils lui prodiguaient. Les gens qui garnissent les salles de basket en Belgique ne sont pas toujours de grands connaisseurs de basket et ils aiment en avoir « plein les yeux », avec des passes à l’aveugle et des dribbles derrière le dos. Et, dans cet art-là, Carpréaux est passée maître. Tant que l’efficacité ne s’en ressent pas, il n’y a rien à redire.

Dans ce conflit entre le coach et la joueuse, la direction des Castors avait finalement tranché en faveur de… la joueuse, et Jurgen Van Meerbeeck a dû laisser la place à Philip Mestdagh.

Tout semblait être rentré dans l’ordre. Mais il doit sans doute s’être passé quelque chose en coulisse, car la direction semble vouloir pousser Carpréaux vers la sortie. Cela ne va faire plaisir ni au public, ni à la joueuse qui clame depuis trois ans que Braine est « le club de son cœur », mais cela va surtout obliger la direction à entamer un gros travail de reconstruction de l’équipe.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply