Christophe Beghin : « L’Eurocup restera une belle expérience »

Alors que le BC Filou Ostende doit encore disputer deux matches de poule de la FIBA Champions League en janvier, et que le Belfius Mons-Hainaut disputera également les poules de la FIBA Europe Cup en janvier (dans une « bulle » à Den Bosch), les Telenet Antwerp Giants en ont déjà terminé avec leur campagne européenne, cette saison. Ils ont disputé l’Eurocup de septembre à décembre, pour un bilan de 1 victoire en 10 matches : celle conquise à domicile contre Lietkabelis, la seule équipe qui boxait dans la même catégorie qu’eux.

« Le niveau des quatre autres participants était peut-être un peu trop élevé pour nous », reconnaît Christophe Beghin. « Malgré tout, à l’exception du match à domicile contre le Lokomotiv Kuban où nous avons bu la tasse, nous avons souvent fait bonne figure. Du moins, durant une partie des rencontres. Le fait que le championnat de Belgique n’avait pas encore commencé ne nous a pas avantagé. La préparation n’a pas été idéale, et comme nous n’avons jamais pu enchaîner avec un match le week-end entre nos rencontres européennes, nous n’avons jamais pu entrer dans le rythme. Nos adversaires se sont souvent étonnés que l’on n’avait pas encore repris en Belgique. Les déplacements n’étaient pas une sinécure non plus, en ces temps de Covid. En particulier celui à Krasnodar, qui nous a obligé à passer par Amsterdam, Istanbul et Moscou. Malgré tout, je pense que cette campagne européenne a offert une belle expérience à nos jeunes joueurs.  C’est toujours intéressant de se mesurer à des équipes d’un tel niveau. »

Le principal regret des Anversois est sans doute le fait d’avoir offert de superbes affiches à un public… qui n’a pas pu y assister. « Effectivement », confirme Christophe Beghin. « J’ai des amis qui auraient bien voulu assister au match contre Bologne, rien que pour voir Milos Teodosic. Malheureusement, cela n’a pas été possible. »

DanielDevos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply