La Beneleague a apparement du plomb dans l’aile

Voilà plusieurs années que la Ligue cherche à attirer de nouvelles équipes. Mais les clubs de TDM1 n’ont, soit pas l’envie, soit pas les moyens de devenir professionnels ou semi-professionnels. On a donc regardé au-delà des frontières, soit au Grand-Duché de Luxembourg soit aux Pays-Bas. Mais aujourd’hui, le soufflé est retombé. C’était surtout la Belgique qui était demandeuse, pas tellement leurs voisins du nord. L’écart, outre-Moerdijk, est trop grand entre les trois ou quatre premiers du championnat, et le reste.

L’an passé, nous avions assisté à un affrontement entre Ostende et Groningen sur la scène européenne, et cela avait donné lieu à un très beau match de basket. En revanche, pour avoir assisté à plusieurs matches de préparation belgo-néerlandais durant l’été, il faut reconnaître que la différence de classe était parfois flagrante. A l’image de Hubo Limburg United qui, pour son fan-day ce dimanche, a battu le Feyenoord Rotterdam avec 40 points d’écart.

« Je me suis laissé dire que le budget de certains clubs néerlandais n’était parfois que de 300 ou 400.000 euros. Cela équivaut au budget de certains clubs de TDM1 chez nous. »

La Beneleague a donc du plomb dans l’aile. Par contre, on pourrait assister à la création d’une Benecup.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply