Mathijs Gijbels quitte Lommel après six ans pour devenir médecin

Néo-promu en TDM1, Croonen Lommel a réussi l’exploit de se qualifier pour les play-offs. En 8eposition, certes, ce qui l’a obligé à affronter le favori Waregem en quart de finale, mais la série ne s’est pas résumée en une promenade de santé pour les Flandriens. Au contraire : après avoir remporté la première manche 86-77 à domicile, ils se sont inclinés 75-66 dimanche dans le Limbourg et ont été contraints de disputer une « belle ». Qu’ils ont finalement remportée 85-62.

Lommel était un peu la « bête noire » de Waregem, cette saison. Pendant la saison régulière, Les Limbourgeois avaient même battu Waregem à deux reprises, ce qui porte à trois le nombre de succès en quatre confrontations. Comment l’expliquer ? « Waregem est sans doute une équipe qui nous convient », sourit Mathijs Gijbels. « Je n’ai pas d’autre explication. »

Se qualifier pour les play-offs était déjà, en soi, un exploit pour un promu. A quoi Lommel doit-il son succès ? « Nous avons pu recruter l’un ou l’autre joueur de Houthalen, comme Dario Clemente ou Enrico Montanari, qui nous ont été bien utiles », poursuit Mathijs Gijbels. « Pour le reste, le groupe est constitué de joueurs qui jouent ensemble depuis longtemps et qui se connaissent par cœur. Cette homogénéité a été notre point fort. L’apport du coach Ronnie McCollum, aussi, a été important. »

Avant le dernier match à domicile de Lommel en saison régulière, face au Spirou Charleroi alors que l’on ignorait encore que l’équipe participerait aux play-offs, Mathijs Gijbels a été fêté. Il quittera en effet le club après six ans de bons et loyaux services, pour devenir médecin. « En juin, je terminerai mes études de médecine et je me lancerai alors dans la profession », explique-t-il. « Je ne sais pas encore si je monterai mon propre cabinet ou si je travaillerai dans un hôpital, cela dépendra des opportunités. J’habite à Anvers est c’est également dans la Métropole que je compte exercer mon métier. Il me faut une heure ou une heure et quinze de route pour rejoindre Lommel, ce serait trop fastidieux de continuer. Mais je n’arrêterai pas pour autant ma carrière de basketteur. Je n’ai encore que 24 ans et j’ai bien envie de continuer. Je cherche un club dans la région anversoise, éventuellement en TDM2. »

Les souvenirs en six saisons passées à Lommel ? « C’est un club dans lequel je me suis bien senti dès le départ. Les joueurs s’entendaient bien, et la montée en TDM1, l’an passé sous la direction du coach Ludo Horions, a été le point d’orgue de cette collaboration. Tout comme la qualification pour les play-offs, cette année. »

Avant Lommel, Mathijs Gijbels avait évolué à Bree, en 1èreProvinciale, et avait même été élu MVP de la série, à 18 ans. « J’ai aussi évolué une saison aux Antwerp Giants », précise-t-il.

DanielDevos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply