Latem De Pinte monte en TDM1 et fusionne avec Deinze

C’est le paradoxe de cette série A de TDM2, qui s’est achevée ce week-end : elle était constituée majoritairement de clubs liégeois et limbourgeois, mais ce sont deux clubs gantois, qui se sont retrouvés là un peu par hasard et à leur corps défendant, qui ont dominé la saison. Latem De Pinte a été sacré champion devant le Falco Gand. Une supériorité qui n’a jamais fait l’ombre d’un doute : le titre a été fêté à deux journées de la fin, au terme d’une victoire 67-70 dans la petite salle de Comblain. Ce n’était pas forcément un objectif au départ de la saison, mais ce sacre s’inscrit dans une certaine logique. « Quelque part, nous avons continué sur la lancée de la saison dernière », explique le coach Kenneth Desloovere. « L’an passé, nous avions réalisé un beau 12 sur 13 lors du deuxième tour et la dynamique était toujours en place lors de cette saison-ci. Nous avons été constants tout au long de la saison, nous avons remporté certains matches sur un score fleuve (NDLR : notamment le premier « derby » de la saison au Falco Gand) et sur l’ensemble, je trouve que notre titre est mérité. Finalement, c’est lors de notre dernier match à Spa, vendredi, que nous avons connu notre défaite la plus lourde. La décision était déjà tombée, il y a peut-être eu un petit relâchement tout-à-fait compréhensible. »

La force de l’équipe : le collectif. « Le collectif, oui. Et puis, on a souvent été bons en défense. Parfois en attaque aussi. Si je devais sortir une individualité du lot, je citerais Landon Unruh : il a été le joueur le plus productif de l’équipe, le meilleur marqueur, notamment à trois points. » Aucun lien de parenté avec Tate Unruh, l’ancien joueur américain de Hubo Limburg United. « Au contraire : c’est un jeune joueur formé chez nous. Et c’est une belle satisfaction d’assister à l’éclosion de joueurs comme lui. Lorsqu’on n’a pas d’argent pour réaliser de gros transferts, on doit miser sur la formation des jeunes. »

Pour la saison prochaine, la majorité de l’effectif devrait rester. Harm Loontiens s’en va aux Kortrijk Spurs et Jonas Verlinden arrive de Willebroek. « On cherche encore l’un ou l’autre renfort, principalement aux postes 2, 3 et 4. »

L’ambition en TDM1 ? « Vivre une première saison tranquille. Puis, si l’on parvient à se maintenir, essayer de viser les play-offs la saison suivante. »

Après avoir envisagé une fusion avec Gent Hawks, Latem De Pinte fusionnera finalement avec Deinze. « Cela en fera l’un des plus grands clubs de Flandres, en termes d’affiliés. Nous aurons, par exemple, 30 équipes de jeunes. L’objectif est toujours de faire monter les échelons à nos meilleurs jeunes. Depuis sept ans, il y a une très bonne collaboration avec Koen Eerdekens, l’entraîneur de l’équipe B. »

La saison dernière, Kenneth Desloovere avait été l’assistant d’Olivier Foucart en équipe nationale belge U20. Ce ne sera plus le cas, l’été prochain. « Non, cela restera une expérience unique mais très enrichissante. Je ne regrette pas du tout de l’avoir vécue, au contraire. Mais beaucoup de choses changent. Olivier Foucart sera très impliqué dans la préparation des Belgian Lions et il faut aussi une parité entre francophones et néerlandophones. »

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply