Trois légendes de Neufchâteau ont fait leurs adieux

Le dernier match de championnat entre Neufchâteau et Tongres, deux outsiders dans la course aux premières places, n’avait plus guère d’enjeu vu l’absence de play-offs, mais il était chargé d’émotion. Trois « légendes » du club ont effet tiré leur révérence : l’entraîneur Mathieu Fivet, qui quitte le BCCA après 33 ans, et les joueurs Arnaud Piette et Thibaut Boxus.

L’équipe locale l’a finalement emporté 94-88 et termine le championnat à une honorifique 3eplace, à égalité avec Tongres, son adversaire du jour. Piette a signé une dernière feuille de statistiques renseignant 18 points, dont 13 inscrits dans le troisième quart-temps. 13, c’est précisément le nombre de saisons que Piette aura jouées au BCCA. Il était en larmes au moment de quitter le terrain. « J’ai vécu tellement de choses ici… Si je devais n’en retenir qu’une, ce serait l’ambiance en général. Je me suis bien entendu avec tout le monde, joueurs et coaches. »

Fivet, lui, aura passé… 33 saisons au club. Il a 40 ans aujourd’hui et a donc débuté, tout jeune, comme joueur chez les Chestrolais. « Je devais avoir 6 ou 7 ans », se souvient-il. « Si j’ai passé 33 saisons à Neufchâteau, la série a été interrompue par une saison passée à Rulles, là où je retourne maintenant. »

Lui aussi a été rapidement rattrapé par les émotions au moment de saluer une dernière fois ses joueurs après le match. « Ce dont je suis le plus fier ? J’ai réussi à faire perdurer le groupe. C’était notre force et ça l’est toujours. » Au fil des années, Mathieu Fivet a tissé des liens particuliers avec ses joueurs, qui sont aujourd’hui des amis. « Je ne leur ai peut-être pas appris à devenir de meilleurs basketteurs, mais j’ai réussi à leur donner confiance, à apporter une certaine touche humaine à la gestion du groupe. Je ne suis sans doute pas le meilleur tacticien qui existe, mais il n’y a pas que cela pour faire tourner une équipe. »

Question classique : le meilleur souvenir ? « Il y en a tellement, forcément… Comme joueur, je dirais que c’est la victoire contre Pepinster, en Coupe de Belgique, en 1999. Il y a tout juste 20 ans, donc, mais c’est encore très frais dans ma mémoire. C’était une autre époque, on pouvait encore bousculer les ténors de la D1. Comme entraîneur, il y a évidemment eu la montée en TDM1, d’où nous sommes malheureusement redescendus assez vite. »

Mathieu Fivet rejoindra donc Rulles l’an prochain. « C’est ma décision », précise-t-il. « Après 7 années à la tête de l’équipe première de Neufchâteau, j’estimais que je ne pouvais plus rien apporter à ce groupe qui est, dans l’ensemble, resté le même. Neufchâteau est la seule équipe de la province qui évolue dans les divisions nationales et c’est compliqué d’aller chercher des renforts. Mon successeur pourra certainement encore faire progresser ces joueurs. A Rulles, je vais entraîner des gamins de 16 ans et aussi l’équipe de P1, constituée majoritairement de jeunes également, à l’une ou l’autre exception près. C’est un beau projet. »

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply