Après l’Euro 2017, ce sera Namur pour Philip Mestdagh

Les play-offs ont débuté chez les Dames : Braine-Monceau, Waregem-Deerlijk, Liège-Willebroek et SKW-Namur sont les affiches. Pour Braine et Waregem, ces quarts de finale seront une formalité. Willebroek s’est imposé à Liège vendredi et pourrait conclure dimanche à domicile. SKW-Namur est le quart le plus disputé. SKW s’est imposé dimanche au Heiveld mais doit se rendre à Saint-Servais vendredi.

Tout cela se passe sous les yeux du sélectionneur national Philip Mestdagh, remercié à Braine pendant la trêve hivernale et qui a tout le loisir de préparer l’Euro 2017. Mais il a déjà un club pour la saison prochaine : ce sera le Belfius Namur Capitale, rival traditionnel de Castors Braine mais qui n’a terminé que 5e de la phase classique. Il succèdera à Vincent Bouffioulx.

Son objectif sera de réduire l’écart qui sépare les Namuroises des Brainoises. Un objectif qu’il espère atteindre en plusieurs étapes : d’abord, redevenir le principal challenger des Castors et précéder, dans la hiérarchie, des équipes comme Waregem, Willebroek et SKW.

Cette saison, Namur a souffert de l’étroitesse de son effectif. Il faudra donc élargir le noyau, en engageant au minimum une septième joueuse confirmée. « J’ai eu des garanties à ce sujet, sans quoi je n’aurais pas accepté ce challenge », affirme Mestdagh qui a bon espoir de conserver trois ou quatre cadres, pour ne pas devoir repartir une nouvelle fois d’une page blanche.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply