La Belgique bat la Serbie une deuxième fois

Incroyable : les Belgian Lions avaient déjà réalisé un petit miracle en battant la Serbie à Mons, ils en ont réalisé un deuxième en battant une nouvelle fois les Serbes, sur leurs terres cette fois, lundi soir à Nis : 73-74 !

En fait, le match aurait dû se disputer dimanche soir, mais il a été interrompu après deux minutes pour une panne d’électricité alors que le score était de 3-6. Les arbitres ont attendu près d’une heure, avant de décréter que le match ne reprendrait pas. Qu’allait décider la FIBA ? Une victoire par forfait des Belgian Lions ? Pas à l’encontre de la Serbie, que pensez-vous ? Le match allait être rejoué le lendemain. On se demande toujours si la décision aurait été la même, si la panne s’était produite en Belgique…

Qu’à cela ne tienne. Les Belgian Lions sont remontés sur le parquet, le couteau entre les dents. Ils n’ont pas été impressionnés par les 4.500 supporters serbes particulièrement chauds. Retin Obasohan, Manu Lecomte et Ismael Bako ont porté le score à 21-23 après le premier quart-temps. Grâce à Nemanja Bjelica (champion NBA avec les Golden State Warriors) et au grand Boban Marjanovic (Dallas Mavericks, NBA), les Serbes ont ensuite pris l’avance à 31-26.

Le duo Obasohan/Bako s’est repris en pratiquant un basket rapide pour égaliser à 38-38 à la mi-temps. Dans le troisième quart-temps, les Lions ont semblé fléchir :  60-53, puis 65-55. Mais des dunks d’Ismael Bako et de Hans Vanwijn, et d’importants trois-points de Maxime De Zeeuw et Manu Lecomte, ont assuré une belle remontée : 71-72.

A la fin, Manu Lecomte a fait 73-74 sur un drive. Pendant que le centre sportif de Nis est subitement devenu silencieux, les Lions faisaient la fête. Ils terminent cette première phase de qualification à Nis la Coupe du Monde 2023 par un 4 sur 6 inespéré, et peuvent entrevoir certaines ambitions face à la Grèce, la Turquie et la Grande-Bretagne. Rendez-vous fin août déjà.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply