Sean Pouedet vs Jordi Vanstraelen, deux jeunes du Phoenix Brussels

Le match de dimanche entre le Bavi Vilvoorde et le RPC Anderlecht sera aussi un duel entre deux potes : Sean Pouedet et Jordi Vanstraelen évoluent tous les deux en double affiliation avec le Phoenix Brussels.

Pour Sean, qui vient d’avoir 18 ans, cela se passe plutôt bien avec le Bavi : il débute les matches dans le cinq de base et inscrit régulièrement entre 15 et 20 points (encore 18 points le week-end passé à Ostende, malgré la défaite). Et son équipe, qui avait lutté contre la relégation ces trois dernières années, regarde désormais vers le haut : elle reste dans le sillage du leader, Antwerp Giants B. « Cette belle saison s’explique par le bel amalgame entre les jeunes et les joueurs d’expérience », explique-t-il. « Nous avons aussi un très bon coach, Xavier Hoornaert. »

« Comme les entraînements à Vilvoorde ont lieu le soir, je peux suivre pratiquement toutes les séances au Brussels. Evidemment, avec un tel régime, je n’ai plus beaucoup de temps pour l’école. »

Il considère le match de dimanche comme un match comme un autre. « Il y aura Jordi en face, mais chacun voudra gagner. Et je pense que nous avons les meilleures chances d’y parvenir. »

Pour Jordi, 19 ans, c’est un peu plus compliqué. « En fait, j’avais bien commencé la saison, mais je me suis occasionné une petite entorse et j’ai alors moins joué. Mais je retrouve progressivement mes sensations. »

Au RPC, il se retrouve dans une équipe composée majoritairement de joueurs d’expérience, et même parfois de vétérans comme Adam Hall. « Je trouve que nous avons une bonne équipe cette saison. » Une bonne équipe qui, pourtant, vient à peine de remporter son troisième succès. « Des joueurs comme Stéphane Moris et Adam Hall sont arrivés tardivement, et il a fallu le temps pour que tout se mette en place. »

Sa place, précisément, la trouve-t-il dans cet ensemble assez âgé ? « C’est vrai qu’il n’y a pas beaucoup de joueurs de mon âge. Je suis même le seul à 19 ans. Mais je connaissais déjà Stéphane Moris, qui m’a bien introduit, et je m’insère de mieux en mieux. »

Lui aussi a un emploi du temps chargé : « Je fais deux entraînements avec le RPC le soir, je m’entraîne parfois avec le Phoenix Brussels en journée, et je suis aussi des cours de marketing à la Haute Ecole de Bruxelles, où je suis en première année. »

Le week-end, il joue également avec les U21 du Brussels, ce qui n’est pas le cas de Sean.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply