Qui est Michael Gilmore, le petit nouveau chez les Belgian Lions ?

Dario Gjergja avait réservé une petite surprise lors de la divulgation de la pré-sélection de 24 joueurs pour la « fenêtre » de novembre : un certain Michael Gilmore, au nom très américain et sans club actuellement, qui figure toujours parmi les 15 Belgian Lions qui se déplaceront à Vilnius pour affronter la République Tchèque le vendredi 27 novembre et la Lituanie le dimanche 29 novembre.

Qui est donc ce Michael Gilmore (25 ans, 2m08) inconnu au bataillon de l’EuroMillions Basketball League ? Tout simplement le neveu d’Artis Gilmore, l’ancienne vedette de NBA qui joua aux Chicago Bulls et aux San Antonio Spurs dans les années 70 et 80. Oren Gilmore, le père de Michael, joua autrefois pour Castors Braine. La maman de Michael est Belge, raison pour laquelle il possède également un passeport belge. Après ses études à la Virginia Commonwealth University, Michael a porté le maillot du club allemand de Hagen en 2019.

L’autre « petit » nouveau de la sélection, Andy Van Vliet (25 ans, 2m13), est un peu plus connu puisque ceux qui ont une bonne mémoire se souviendront de ses jeunes années aux Antwerp Giants, mais il faut reconnaître qu’on l’avait un peu perdu de vue pendant son passage en NCAA. Il porte aujourd’hui le maillot du club lituanien de Siauliai.

Dario Gjergja a-t-il trouvé là deux pépites capables de peupler avantageusement notre raquette, alors que les arrières Retin Obasohan et Jonathan Tabu avaient brillé lors des deux premiers matches ? Réponse sur le terrain.

La sélection des 15 Belgian Lions : Vrenz Bleijenbergh (Telenet Giants Antwerp), Maxime De Zeeuw (/), Pierre-Antoine Gillet (Filou Oostende), Michael Gilmore (/), Vincent Kesteloot (Telenet Giants Antwerp), Emmanuel Lecomte (Fraport Skyliners), Alex Libert (Spirou Charleroi), Jean-Marc Mwema (Filou Oostende), Retin Obasohan (Basketball Nymburk), Jean Salumu (Rasta Vechta), Quentin Serron (Bilbao), Jonathan Tabu (Manresa), Kevin Tumba (Kolossos Roudo BC), Andy Van Vliet (BC Siauliai), Hans Vanwijn (JDA Dijon Basket).

Ces deux matches contre la République Tchèque et la Lituanie sont sans doute les plus compliqués de la campagne des Belgian Lions, invaincus à ce jour, mais ceux-ci auront l’avantage d’affronter les Tchèques sur terrain neutre (à Vilnius) et pas à Prague, puisque la FIBA a décidé que la fenêtre de novembre (comme celle de février) aura lieu dans des « bulles ». Une victoire, dans l’un de ces deux matches, constituerait un véritable bonus après l’exploit réalisé contre la Lituanie à Mons, en février de cette année.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply