Comblain et Sprimont ouvriront (enfin) le bal de la nouvelle saison

Enfin ! Les compétitions officielles reprennent le week-end prochain, avec les poules de la Coupe de Belgique, réservées aux équipes de TDM, qui devaient se disputer en août mais ont été reportées en raison de la recrudescence du coronavirus.

Deux matches sont programmés vendredi : à 20h30, Comblain accueille l’équipe B des Stella Artois Leuven Bears. Déjà un sérieux test car les jeunes Louvanistes avaient terminé sur le podium de la TDM2, la saison dernière. Comblain possède, sur papier, une « grosse » équipe, avec notamment l’arrivée de Clément Matisse qui peut être considéré comme l’un des transferts-phares de l’été. Après Saint-Louis et Esneux, c’est un pas supplémentaire dans la carrière de ce jeune joueur prometteur. « Exactement », confirme-t-il. « C’est un nouveau challenge : je monte d’un niveau sans, pour autant, brûler les étapes. Comblain aura des ambitions cette saison. Je ne dis pas que l’on visera nécessairement le titre, mais on essaiera de terminer le plus haut possible. Au départ, il faudra trouver une certaine cohésion. Les joueurs se connaissent en dehors du terrain, car ils ont l’habitude de se côtoyer, mais pas encore totalement sur le terrain. Il faudra trouver des points de repère. Mais, surtout, tout le monde est impatient de reprendre car l’interruption a été longue. »

Clément Matisse changera aussi d’orientation sur le plan scolaire : il abandonne ses études d’éducateur spécialisé pour se diriger vers l’éducation physique. Là aussi, ce sera un nouveau départ.

Une demi-heure plus tard, à 21h00, Sprimont accueillera Waregem. Une solide équipe de TDM1 que, par une étrange coïncidence, les Carriers avaient déjà affronté la saison dernière au même stade de la compétition. Mais, en un an, l’équipe de Sprimont a bien changé. Il ne reste que trois joueurs de la saison dernière : Steve Lenglois, Jérôme Wuidar et Charles Perrier. Le coach aussi est nouveau : Jérôme Jacqmin a amené quelques Espoirs de Liège dans ses bagages, comme Loïc Meunier, Louis Titeca, Orly Nzisabira et Marko Skrelja. Bertrand Eyenga (Cointe), Maxime Fontaine (Aubel) et Jonathan Habsch (Pepinster) complèteront l’effectif.

« On repart vraiment sur de toutes nouvelles bases », confirme Charles Perrier. « Mais ce n’est peut-être pas plus mal. La saison dernière, on avait commencé avec l’étiquette de favori, mais on n’a jamais répondu à l’attente. On avait des joueurs très talentueux, mais au fil du temps, le groupe s’est effiloché. Je ne dirais pas que l’ambiance s’est détériorée, mais on ne s’amusait plus sur le terrain, et on était presque soulagé que la saison se termine. Aujourd’hui, l’expérience a été remplacée par la jeunesse. Il y aura sans doute plus de fougue et d’agressivité. Mais, du coup, on manque de points de repère. On ne sait pas encore très bien ce que l’on peut attendre de la nouvelle saison. Waregem, un solide adversaire, constituera déjà un sérieux test. Comme tout le monde, je présume, on est impatient que la saison reprenne. »

Parallèlement à sa carrière de basketteur, Charles Perrier continuera ses études pour décrocher un Master en philosophie.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply