Le match UB Woluwe – Sprimont a été arrêté

Le match entre l’UB Woluwe et Sprimont n’est pas allé à son terme, vendredi soir. Les arbitres l’ont interrompu définitivement à 3’49’’ de la fin, alors que le score était de 65-84. En cause ? Le public local un peu trop chaud…

La première mi-temps avait été équilibrée, et au repos, l’UB Woluwe menait 37-31. Mais après la pause, les tireurs d’élite de Sprimont ont fait feu de tout bois et les visiteurs ont remporté le troisième quart-temps sur le score de… 17-35. Si le coach local Yvan De Vreught a fustigé l’attitude de ses joueurs, coupables de laisser trop de libertés aux shooteurs adverses, le public avait tendance à imputer (en partie au moins) la responsabilité de la défaite qui se profilait aux hommes en gris. Il n’acceptait pas, par exemple, que 4 fautes avaient été sifflées contre l’UBW et 1 seulement contre Sprimont. Des petites choses de ce genre, on connaît la chanson…

Et lorsque, loin de recoller au score, l’équipe locale a vu son retard son retard s’alourdir encore, la frustration a gagné du terrain dans la tribune. Après qu’une faute intentionnelle eut été sifflée à l’encontre d’un joueur woluwéen coupable d’avoir accroché un adversaire qui réalisait un lay-up, c’en était trop pour les supporters. Cela bouillait déjà à l’intérieur et la soupape a explosé…

Fallait-il pour autant arrêter le match ? Certes, ce ne sont pas que des compliments qui ont été adressés aux arbitres. Mais l’intégrité physique de ceux-ci n’était pas menacée, d’autant que la tribune du stade Fallon est surélevée. Et aucun projectile n’a été jeté sur le terrain.

Mais les arbitres, avec les nerfs à fleur de peau, en ont eu marre des commentaires adressés à leur encontre. Ils ont demandé à ce que l’on fasse sortir de la salle, non pas un ou deux supporters un peu trop turbulents, mais… tout le public. Difficile à exécuter. Et cela n’a fait qu’exciter encore davantage les jeunes et moins jeunes supporters locaux. Les arbitres ont alors arrêté le match définitivement.

L’UB Woluwe risque de le perdre par forfait et de recevoir une amende. Les adultes qui ont insulté les hommes en gris n’ont évidemment pas montré le bon exemple, surtout dans un club formateur qui a un côté familial et où le respect devrait primer, avec de nombreux jeunes présents. On peut comprendre que les arbitres aient été agacés par ce qu’ils ont entendu. Mais la mesure qu’ils ont prise était sans doute exagérée…

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply