Thomas Foucart rend toujours de fiers services au Falco Gand

Alors que le coach Olivier Foucart a quitté Waregem en fin de saison dernière et n’a pas encore retrouvé de club (il travaille à la Topsport School), le joueur Thomas Foucart – son frère jumeau – est revenu sur sa décision d’arrêter sa carrière. Et tout le Falco Gand s’en réjouit. Car il continue à prêcher l’exemple auprès des jeunes du club, qui sont nombreux. Dimanche à Vilvoorde, comme il l’avait déjà fait une semaine plus tôt contre l’US Lambusart, il a enfilé les trois points avec son tir meurtrier de la main gauche pour placer son équipe sur orbite en première mi-temps. Pour l’instant, il tourne à plus de 20 points par match, tout en accomplissant son boulot défensif.

Le Falco Gand a choisi de miser sur les jeunes de qualité formés au club, comme Dries Lioen, Thomas Van Hille ou Milan De Clerck. Mais ils ont besoin d’être encadrés par des joueurs d’expérience. Et Thomas Foucart est l’un d’eux. « Dimanche, il nous manquait un jeune supplémentaire : Matthew De Pondt », précise le manager sportif Patrick Gevaert. « C’est un 4-5 qui dispute sa première saison en équipe première. Il avait programmé de longue date des vacances de Toussaint à Lanzarote avec sa famille, qu’il n’a pas pu annuler. C’est un jeune prometteur, je crois beaucoup en lui. »

Victorieux 85-96 au New Bavi Vilvoorde qui vient de changer de coach, le train du Falco Gand semble désormais sur les trails après un début laborieux qui l’avait vu concéder trois défaites d’entrée de jeu. « Dans ces matches-là, on n’avait pas mal joué mais notre pourcentage de réussite était inférieur à 35% », se souvient Patrick Gevaert. »

« Et puis, nous n’avons pas été gâtés par le début de calendrier », ajoute le coach Dimitri Ongenaet. « Les quatre premières journées nous proposaient des déplacements à Spa, à Courtrai et à Oostkamp entrecoupés seulement par la réception de Pepinster. A ce jour, nous n’avons encore joué que deux fois à domicile (Pepinster et Lambusart). Mais nous sommes entrés dans une période où nous affrontons des adversaires plus abordables, ce qui explique également pourquoi nous enchaînons désormais les victoires. »

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply