L’EMBL perd son Coach de l’Année, son Joueur de l’Année et son MVP

Il y a deux façons de voir les choses : soit on peut considérer que l’EuroMillions Basketball League constitue une belle rampe de lancement vers de plus hautes destinées, soit on considère que le championnat national s’appauvrit chaque année un peu plus. Les deux sont vrais.

Cette année, l’EMBL a, une nouvelle fois, perdu ses valeurs les plus sûres : le Coach de l’Année Roel Moors s’en va à Bamberg, pourtant sportivement moins bon puisque les Giants l’avaient battu dans le match pour la 3eplace au Final Four de la FIBA Champions League, mais qui paie mieux et qui évolue dans une Bundesliga en pleine expansion, où l’on joue chaque semaine dans des salles pleines. Le MVP Paris Lee a, lui, choisi de rejoindre son coach, qui l’a lancé en Europe, et jouera lui aussi à Bamberg.

Quant au Joueur Belge de l’Année, il a choisi de grandir étape par étape et de rejoindre l’ASVEL Villeurbanne, présidé par Tony Parker, champion de France en titre et qui jouera l’Euroleague. A 23 ans, le joueur originaire de Louvain, qui jouait à Anvers depuis deux ans, est la troisième recrue de l’ASVEL après l’arrière international français Edwin Jackson et le meneur américain Jordan Taylor.

Tony Parker n’a apparemment de cesse de jeter un œil sur le pays où il est né, puisque c’est déjà lui qui avait été chercher… Julie Allemand à Braine-l’Alleud.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply