Mais pourquoi joue-t-on en championnat pendant le Final Four ?

C’est une question que nous avons souvent entendue, ce week-end : mais pourquoi, bon sang, a-t-on programmé des matches de championnat alors qu’Anvers organisait le Final Four de la FIBA Champions League ?

Apparemment, les clubs avaient le choix, mais seul Mons-Hainaut a choisi d’avancer son match contre Louvain au mardi. Les Kangoeroes, le Limbourg et Liège ont joué le vendredi, pendant la demi-finale des Giants. Et Ostende a joué le dimanche (soir), alors que la finale était programmée au Sportpaleis.

La raison tient sans doute au fait que ces (trop) nombreux matches de championnat doivent bien être disputés un jour. Et avec ces fichus back-to-back que la Ligue a eu la mauvaise idée d’imposer (sans imaginer, évidemment, qu’on aurait un club au Final Four), les jours libres ne sont pas légion, surtout si l’on veut éviter de jouer en semaine. Les clubs rétorqueront, aussi, que les supporters malinois, limbourgeois et liégeois n’avaient pas nécessairement l’intention de se rendre au Sportpaleis. Rien n’est moins sûr. Et des coaches comme Paul Vervaeck, Dario Gjergja ou Serge Crevcoeur auraient sans doute préféré assister au Final Four que diriger leur équipe dans un « banal » match de championnat. Où elle a, d’ailleurs, laissé des plumes. Arthur Goethals, président de la ProLeague, et Wim Van de Keere, son secrétaire-général, étaient d’ailleurs présents à Anvers et pas dans une salle de D1 belge.

Lorsqu’un tel événement est organisé en Belgique, toute l’attention devrait se focaliser sur celui-ci. Et tout le basket belge devrait être uni derrière l’organisateur !

DanielDevos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply