Courtrai gagne à Anvers et prend la tête

On a eu droit à un véritable match au sommet, ce dimanche en TDM2 Série A, entre les deux co-Ieaders, les Giants B et les Kortrijk Spurs, qui avaient tous les deux concédé une défaite : les Anversois à Louvain, les Courtraisiens à Nivelles.

Les Anversois ont démarré pied au plancher, sous l’impulsion de Niels De Ridder, mais les visiteurs ont réagi via Jérôme Vandenberghe et Stan Leemans, et menaient 17-22 au terme du premier quart-temps. Ils ont même porté leur avance à dix points (26-36) dans le deuxième quart-temps. Si les Giants B restaient dans le match, c’était surtout grâce à un 3 sur 3 à trois points de Caspar Augustijnen. Mais celui-ci allait rapidement être crédité de trois fautes et être obligé de regagner le banc. Au repos, c’était 35-42.

Les Giants B égaliseront à 50-50 sur un lancer franc de Bastiaan Van den Eynde qui, pourtant, n’était pas dans un grand jour (lui qui est habituellement un fer de lance de son équipe s’est limité à deux points : deux lancers francs). Caspar Augustijnen était remonté au jeu, mais pour commettre rapidement ses quatrième et cinquième fautes, et donc regagner le banc, définitivement cette fois. Les Spurs sont repartis de plus belle et ont repris l’avance pour mener 53-59 après 30 minutes. Une avance qu’ils conserveront jusqu’au bout, en s’imposant 72-83 malgré un retour à un point des Anversois dans le 4equart-temps, sous l’impulsion de Niels De Ridder (21 points) et Vincent Peeters (18 points). Mais le shooting guard Jérôme Vandenberghe (23 points) a assuré en fin de match.

« La clef du succès ? La défense, je pense », estime le pivot Stan Leemans (27 ans, 2m05), auteur de 20 points et de rebonds très précieux. « En première mi-temps, nous avons encaissé trop de paniers à trois points. Nous avons procédé à quelques ajustements en deuxième mi-temps, et avons réussi à limiter nos adversaires dans ce domaine. Cela les a rendu un peu nerveux. Je trouve que nous avons joué de manière très intelligente. »

Grâce à cette victoire, Courtrai est désormais le seul leader. « Nous ne devons pas nous emballer et continuer à prendre match par match », poursuit Stan Leemans. « Il y a 15 jours, à Nivelles, nous avions mené une bonne partie du match pour finalement nous incliner. Nous ne sommes donc pas à l’abri d’un faux pas, quel que soit l’adversaire. C’est une série plus ouverte qu’on le pense. »

Stan Leemans dispute sa deuxième saison à Courtrai. En 2017-2018, il avait défendu les couleurs du Melco Ypres. Mais avant cela, il jouait en… Suisse où il a réalisé une bonne partie de sa carrière. Bien que de nationalité belge, il était même considéré comme un joueur formé en Suisse. Il a porté le maillot duLK Zug Basket et de TV Reussbühl Basket, avant de rejoindre la structure de Swiss Central Basket. En 2014, il s’est engagé en LNB avec Villars Basket avant d’intégrer Fribourg Olympic où il a joué conjointement durant deux saisons avec l’équipe de Ligue Nationale A et de Ligue Nationale B.« Mes parents ont déménagé en Suisse lorsque j’étais tout jeune, parce que mon père a trouvé un boulot intéressant là-bas », explique-t-il. « Il travaillait dans l’automatisation. J’ai donc grandi en Suisse et j’ai aussi fait mes classes dans lebasket suisse. »

DanielDevos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply