Pepinster remporte un derby toujours très animé

Ils s’étaient quittés par un soir de mai, au terme d’une finale de play-offs de R1 épique, dont la troisième manche avait dû être délocalisée à Andrimont après trois minutes de jeu, la condensation ayant rendu le revêtement de la salle du collège SFX trop glissant. Le SFX Saint-Michel Verviers s’était à l’époque imposé deux manches à une et avait conquis le droit de monter en Nationale. Pepinster a, finalement, lui aussi pu accéder à la TDM2, la fédération ayant accepté un montant supplémentaire pour renforcer les effectifs à l’échelon supérieur.

Ils se sont retrouvés samedi, dans la petite salle Jean Simon, pour le premier derby de la saison en TDM2. Mais depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts de la Hoëgne. Pepinster n’a guère chamboulé une équipe qui lui avait permis de terminer troisième en R1. Le SFX, en revanche, s’est séparé de tous ses jeunes afin de miser résolument sur les jeunes. C’est ainsi que Hugo Maréchal, par exemple, a pris la direction de… Pepinster. Le jeune Tom Malempré, en revanche, a fait le chemin inverse et est allé chercher du temps de jeu au SFX.

Il n’empêche que ce derby reste très attendu dans la région et que la petite salle Jean Simon était bien remplie pour l’occasion. On a même eu droit à une présentation des équipes, et à des animations lors des interruptions entre les quart-temps et à la mi-temps.

Pepinster a démarré pied au plancher, menant rapidement 7-0 puis 29-19 au quart-temps. Hugo Maréchal, très vite crédité de deux fautes, a dû regagner le banc assez tôt. Mais Philippe Agapit était en verve, et trouvait aussi du répondant auprès de Maxime Halkin et de Thomas Nyssen (élu meilleur joueur de R1 la saison dernière). Mais le SFX a refusé d’abdiquer. Les jeunes visiteurs se sont accrochés, et Tom Malempré s’est rappelé qu’il connaissait encore parfaitement le chemin de l’anneau de la salle Jean Simon : il a ramené les Verviétois à 40-38. Timothy Casamento a égalisé à 40-40 et Raphmani Akinbodu a même fait 42-43. Mais, à la mi-temps, l’écart était rétabli : 59-45.

Pepinster n’allait plus lâcher sa proie, remportant le match 99-84 et se donnant un peu d’air après une période un rien plus compliquée. Le SFX, de son côté, reste bloqué à zéro victoire.

DanielDevos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply