Le géant Vrenz Bleijenbergh reconverti en n°1

Les Telenet Giants Antwerp ont subi une véritable saignée durant l’été. A la distribution, ils ont perdu le MVP du championnat, Paris Lee, mais aussi sa doublure, Thomas Akyazili, tenté par une expérience à l’étranger. Pour l’instant, Christophe Beghin n’est pas encore totalement satisfait de sa nouvelle recrue américaine, Tramaine Isabell, qui doit encore s’intégrer. Il tente donc une expérience : confier le poste de n°1 à… Vrenz Bleijenbergh. Malgré sa grande taille (2m07), le jeune espoir possède un maniement de ballon exceptionnel et une bonne vision du jeu. La saison dernière, il jouait avec l’équipe B (qui est descendue de TDM1 en TDM2) et, s’il était 12ehomme en équipe première, il ne montait quasiment jamais au jeu. A la fois parce que l’effectif était pléthorique et parce qu’il manquait parfois d’assiduité aux entraînements. « Cette saison, il recevra sa chance », assure Christophe Beghin. « Mais il devra le mériter ». Vrenz Bleijenbergh est l’un des jeunes joueurs à haut potentiel dont on attend beaucoup pour l’avenir. Espérons qu’il reste les pieds sur terre (car il lui arrive déjà d’évoquer la NBA) et ne devienne pas un deuxième Tim Lambrecht.

S’il y en a un qui retrouve des couleurs, c’est Hans Vanwijn. Il avait explosé il y a deux ans, mais la saison dernière, il avait plafonné. Les départs d’Ismael Bako et de Jae’Sean Tate, qui jouaient à sa position et lui barraient un peu la route, semblent l’avoir libéré. Il a le potentiel pour devenir un joueur majeur.

Christophe Beghin compte aussi sur un Dennis Donkor plus en verve.

Pendant la préparation, le nouveau coach a été privé de deux de ses centres, le Sénégalais Ibrahima Fall et le Canadien Owen Klassen, qui participaient tous les deux à la Coupe du Monde. Difficile, donc, de se faire une opinion précise sur la valeur de l’équipe. Mais, si la sauce prend, les Giants pourraient encore être redoutables.

En FIBA Champions League, il leur sera difficile d’atteindre une nouvelle fois le Final Four – ils devront d’ailleurs passer par un tour préliminaire contre Södertälje Kings ou Balkan Botevgrad à la fin du mois – mais en championnat, qui sait s’ils ne pourront pas, à nouveau, titiller Ostende ?

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply