Les U20, troisième du Championnat d’Europe B

Au Championnat d’Europe U20, division B, qui s’est disputé à Matosinhos dans la région de Porto, au Portugal, la Belgique a terminé sur la troisième marche du podium et remonte en division A.

Tout avait commencé de la meilleure manière, par une ample victoire contre la Macédoine du Nord : 95-56. Le tournoi s’est poursuivi par une victoire tout aussi aisée face au Grand-Duché de Luxembourg : 86-58. Ce fut à peine plus compliqué contre la Slovaque : 85-69. En revanche, la phase de poule s’est clôturée sur une lourde défaite : 53-81 face au pays organisateur, le Portugal, qui allait finalement remporter le tournoi.

Le quart de finale, face aux Pays-Bas, avait tout du match piège, mais les jeunes Lions ont évité l’écueil : 75-70. Ils n’ont rien pu, en revanche, en demi-finale face à la République Tchèque : 64-82.

Restait un dernier match, pour la médaille de bronze et l’accession à la division A, contre la Russie. Ila été brillamment négocié : 88-80, avec 24 points de Leander Dedroog (Limburg United), 12 rebonds de Servaas Buysschaert (Ostende) et 10 assists de Vrenz Bleijenbergh (Antwerp Giants).

« C’est la troisième médaille en cinq ans », se réjouit le coach Steve Ibens. « Ce n’est pas mal, et le fait de pouvoir évoluer en division A l’an prochain est une bonne chose pour tous ces jeunes garçons appelés à devenir, pour certains d’entre eux, des Belgian Lions. L’objectif a donc été atteint et je ne peux que m’en féliciter. Nous avons très bien commencé le tournoi. La défaite contre le Portugal résultait d’un pari de notre part : en perdant, nous étions versés dans l’autre partie du tableau et nous estimions, à tort ou à raison que cette partie-là, avec les Pays-Bas et la République Tchèque, offrait un chemin plus aisé vers la finale. Ce n’était pourtant pas gagné d’avance : pendant la préparation, juste avant le départ pour Matosinhos, les Néerlandais nous avaient battus de plus de 30 points à Amsterdam. Cela leur a peut-être procuré un excès de confiance dont nous avons profité. Contre la République Tchèque, en demi-finale, nous n’avons pas témoigné de la même intensité que précédemment et nous étions en manque de réussite aux tirs à distance. Pour arracher la troisième place, et la montée en division A, il fallait donc battre la Russie. Un exploit qu’une équipe nationale belge de jeunes n’avait plus réalisé depuis 40 ans. Nous l’avons fait, en misant sur une défense de zone à laquelle les Russes n’étaient pas habitués et qui a parfaitement fonctionné. Super ! »

Au niveau individuel, Vrenz Bleijenbergh a été élu dans le Cinq Majeur du tournoi. Il a été notre meilleur rebondeur (6,6 par match) et notre meilleur passeur (5,6 par match). Haris Bratanovic (Barcelone, ex-Falco Gand) le devance cependant légèrement à l’évaluation (16,7 contre 16,1) et au nombre de points marqués (13,4 contre 9,3).

« Ces deux joueurs sont probablement des Belgian Lions en puissance », affirme Steve Ibens. « D’autant qu’ils n’ont encore que 18 ans. J’ai beaucoup aimé, aussi, Leander Dedroog, qui a la chance d’avoir déjà un bon temps de jeu à Limburg et qui témoigne d’une mentalité fantastique. »

L’effectif comprenait aussi des joueurs comme Milan Samardzic (Charleroi), Noé Botuli (Charleroi), Seppe Despalier (Leuven Bears), Sam Hofman (Vilvoorde, va partir aux Etats-Unis) et les deux petits jeunes du Guco Lier, Niels Van den Eynde et Vic Van Oosterwyck.

DanielDevos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply