Dimanche, Sacha De Vreught jouera au Winketkaai… mais avec l’UBW

Ce dimanche, l’UB Woluwe a remporté le derby bruxellois contre le RPC Anderlecht sur le score de 81-72. Exceptionnellement, le match ne s’est pas disputé au stade Fallon mais au complexe sportif du Poséidon. Le club woluwéen avait voulu organiser une après-midi d’Halloween en invitant toutes ses équipes de jeunes.

En début de saison, l’UB Woluwe était cité parmi les favoris de la TDM2, série B, mais n’a pas encore totalement répondu à l’attente. « Nous avons perdu trois matches sur un écart minime », explique Sacha De Vreught, revenu à son club formateur après une expérience à Ostende. « La préparation a aussi été compliquée par les blessures. Mais tout rentre progressivement dans l’ordre et nous montons en puissance. »

Pour l’instant, l’Espagnol Alberto De la Torre, arrivé à Bruxelles pour ses études, pète la forme. « Je pense qu’il lui reste une année en Belgique », poursuit De Vreught. « Après, nous verrons bien ce qu’il décidera de faire. Mais il s’est effectivement très bien intégré dans le groupe. »

Kamal Tall, qui était le gros transfert de l’été, doit encore trouver ses marques. « Il revient des Etats-Unis, et le jeu américain est très différent du jeu européen », justifie De Vreught. « Mais lui aussi s’adapte progressivement et devrait monter en puissance. »

Dimanche prochain, Sacha De Vreught disputera un autre match spécial, puisqu’il se déplacera au WInketkaai de Malines, la salle où il s’entraîne tous les jours (Il bénéficie effectivement d’une double affiliation avec les Kangoeroes). Mais il jouera avec l’UB Woluwe… contre les Kangoeroes B. « Ce sera effectivement assez spécial, puisque je m’entraîne avec plusieurs joueurs des Kangoeroes B et que l’assistant-coach de l’équipe première est le coach principal de l’équipe B. Il a l’avantage de bien me connaître, mais de mon côté, je jouerai quasiment à domicile. »

Cet été, Sacha De Vreught a décidé de quitter Gistel-Ostende pour rejoindre les Kangoeroes de Paul Vervaeck – qui n’a jamais été son coach dans les équipes nationales de jeunes, contrairement à ce que l’on pourrait penser – mais pour l’instant, ses minutes de jeu en EuroMillions Basketball League sont comptées. « C’est ma première saison à ce niveau, je prends donc ce que l’on me donne. Et si c’est rien, c’est rien. Je ne me plains pas. Je progresse de toute façon aux entraînements et je suis très heureux du choix que j’ai fait. L’an passé, j’avais pu effectuer la préparation avec Ostende, lorsque l’effectif était réduit à cause de tous les internationaux partis défendre leur pays. J’avais été convié à me joindre au groupe, mais lorsque le championnat a commencé, je suis retourné à Gistel. »

DanielDevos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply