Yoann Hertay se plait beaucoup à Tongres

Après avoir joué pendant plusieurs années en EuroMillions Basketball League, au VOO Liège Basket et à Hubo Limburg United, Yoann Hertay a volontairement choisi d’effectuer un pas en retrait et de rejoindre Tongres, en TDM2. « Au niveau professionnel, le basket est parfois lourd, qu’on ne s’y méprenne pas. Cela exige une concentration de tous les instants et beaucoup de sacrifices. En outre, si l’on peut gagner honorablement sa vie, ce n’est quand même pas au point où l’on peut s’enrichir pendant quelques années pour ensuite vivre de ses rentes. J’en étais arrivé à un moment de ma vie où j’avais d’autres priorités. Je suis désormais marié, je vais devenir papa en mars et j’éprouvais le besoin d’un peu souffler. »

Pourquoi Tongres ? « C’est simple : j’avais appris qu’Olivier MacFly (ndlr : qui avait fait de l’excellent boulot avec les jeunes de Ninane)allait devenir le coach de Tongres et qu’il cherchait un meneur. Lorsque mon info s’est vérifiée, et que tout est devenu clair dans ma tête à propos de mon choix de carrière, je n’ai pas hésité. Tongres n’est, après tout, qu’à une demi-heure de route de mon domicile. Et force est de constater que les infrastructures, au nord de la frontière linguistique, sont quand même plus confortables qu’en Wallonie. Pour l’instant, je ne regrette pas du tout mon choix. J’ai trouvé un boulot de professeur d’éducation physique, à raison de 14 heures par semaine, dans une école toute proche de chez moi que je peux rejoindre à pied. C’est l’idéal. Sur le terrain, cela se passe très bien également. Nous avons effectué une très bonne préparation et nous avons entamé le championnat par une victoire à Aerschot. Nous avons éprouvé un peu de difficultés contre la zone, mais nous avons fini par trouver la solution. »

Ce week-end, Tongres accueille le Casino Spa. Si Gaëtan Hertay, le frère de Yoann, n’avait pas quitté les Spadois pour rejoindre le SFX Saint-Michel, cela aurait donné lieu à un beau duel fraternel. « Mais, il y a 15 jours, nous avons affronté le SFX en match de préparation », précise Yoann. « Le duel face à Gaëtan a donc déjà eu lieu… »

Tongres est considéré comme l’un des favoris de la série, en TDM2A. « J’ai lu cela dans différentes interviews parues dans la presse liégeoise », reconnaît Yoann Hertay. « Mais, au club, nous ne nous considérons pas du tout comme favori. Nous savons que nous avons une bonne équipe, mais l’ambition n’est pas de décrocher à tout prix la montée. Cela pourrait faire partie des objectifs dans quelques années, mais pas nécessairement cette saison-ci. »

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply