Eddy Casteels, une page qui se tourne malheureusement

C’est bien une page qui se tourne, que dire : un chapitre qui est clos. Le plus beau chapitre de l’histoire contemporaine des Belgian Lions. Eddy Casteels a pris la décision de ne pas poursuivre sa mission à la tête de l’équipe nationale belge. Le succès, pour l’honneur, conquis face à la Bosnie-Herzégovine en qualification pour la Coupe du Monde 2019, aura donc été le dernier match international du Malinois âgé de 57 ans.

Casteels était à la tête des Belgian Lions depuis 2005. A l’époque, notre équipe nationale battait sérieusement de l’aile, et c’est un euphémisme. Elle végétait en Division B européenne, il fallait parfois faire appel à des joueurs de D2 pour compléter l’effectif. A force de travail, Casteels a réussi à lui insuffler un esprit de guerrier, sur lequel il a bâti ses plus beaux succès. Se sachant inférieur, individuellement, aux autres équipes, il a su compenser les lacunes de taille et de poids par une défense de fer, des paniers faciles et un collectif sans faille. Il est parvenu à qualifier les Belgian Lions quatre fois d’affilée pour le championnat d’Europe (2011, 2013, 2015 et 2017), avec pour meilleur résultat une 9e place à l’Euro 2013 en Slovénie.

Que nous réservera l’avenir ? Avec quel coach ? Quels joueurs ? La fédération va être placée devant un choix délicat.

DanielDevos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply