Les Giants B ont souffert contre le RPC Anderlecht.

En TDM2, série A, les Giants B conservent leur place de leader, avec une seule défaite (subie à Oostkamp lors de la deuxième journée). Mais, contrairement à ce qu’indique le score de 87-69, ils ont souffert face au RPC Anderlecht. Ce n’est que dans les cinq dernières minutes qu’ils ont évité le piège tendu par l’équipe bruxelloise. Ils ont peut-être cru que tout serait facile lorsqu’ils ont mené 12-0 en début de match. Mais, un temps mort et quelques minutes plus tard, c’était 15-15 et même 15-7. Le RPC n’a jamais paniqué, a utilisé au maximum les 24 secondes en zone offensive et ont tenté leur chance à bon escient, souvent avec succès. C’est ainsi qu’ils ont tenu tête à leurs hôtes pendant une bonne partie de la rencontre, avec Stéphane Moris (18 points), Lionel Loris (16 points) et Frédéric Marbaix (12 points) en exergue. Ils n’ont dû laisser filer leur adversaire qu’en toute fin de match. Dans les rangs de celui-ci, ce sont surtout Caspar Augustijnen (23 points) et Quinten Smout (21 points) qui se sont illustrés. Dès le buzzer final, ce dernier s’est rapidement changé pour aller rejoindre les Giants A, qui jouaient à la Lotto Arena.

La veille, Belgrade s’était imposé 57-63 à Nivelles, dans ce que l’on ne peut pas appeler un derby puisque les deux clubs n’évoluent pas dans la même province, mais un match qui constitue cependant le déplacement le plus court pour la formation namuroise. L’arrivée de Phivos Livaditis n’a donc pas encore produit ses effets dans les rangs de Nivelles, qui reste avant-dernier avec deux victoires.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply