Romain Bronchart : la poisse lui colle aux basques

Il y a six ans, il était – tout comme son frère jumeau Thibaut – un grand espoir du basket belge. Mais en 2015, lors d’un tournoi international de jeunes disputé en France avec les U21 du centre AWBB alors qu’il n’avait que 16 ans, il a reçu un doigt dans l’œil. Il n’a jamais récupéré son acuité visuelle, mais s’est accroché pour continuer à jouer au basket. Difficile, cependant, de viser le tout haut niveau. Alors que Thibaut a joué avec les Espoirs du Spirou Charleroi, puis parfois avec l’équipe A, lui a dû se contenter de la catégorie inférieure.

En 2020, il est parti à Mons-Hainaut, dans l’espoir de décrocher un contrat professionnel dans l’autre club hennuyer. Le Covid est passé par là. Et surtout, il s’est gravement blessé aux ligaments croisés, pour la deuxième fois de sa carrière (le genou gauche après le genou droit, cette fois).

En 2021, les compétitions ont repris – y compris dans les divisions amateurs – et le public est revenu dans les salles, mais c’est du banc ou des tribunes qu’il assiste aux prestations de Mons-Hainaut.

Samedi, est programmé le derby contre le Spirou. Cela aurait pu être un beau duel fraternel. Il n’en sera rien. On ne sait même pas si son frère jumeau Thibaut disputera ce match, car l’équipe B, dont il est l’un des piliers, joue au même moment en TDM1

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply