Kangoeroes Mechelen sera un vrai rival pour Braine

« Braine n’est pas favori cette saison », avait déclaré le coach Fred Dusart. Ah bon ? C’est qui alors, le favori ? Cela ne peut être que Kangoeroes Basket Mechelen, l’ambitieux projet malinois. Car on voit mal Namur Capitale, malgré l’apport de Marjorie Carpréaux, poser de vrais problèmes aux Brabançonnes. Pas plus que Liège Panthers, qui peut viser le Top 4 mais pas le titre, ou Phantoms Boom, qui avait impressionné lors de son premier match à Lummen mais s’est pris 40 points dans la vue à la salle Gaston Reiff.

Ce mercredi, on allait donc en avoir le cœur net, puisque les Kangoeroes accueillaient les Castors. Kangoeroes Basket Mechelen, c’est en réalité les joueuses belges de SKW et le coach Arvid Diels, renforcées par quelques joueuses étrangères et qui jouent au Winketkaai.  Les deux seules joueuses qui étaient dans l’effectif des Kangoeroes la saison dernière se trouvent désormais… dans le camp d’en face. Il s’agit de Jessica Lindstrom et de Lynn Hering.

On n’a pas été déçu : on a assisté à un match d’une grande intensité, qui a connu 19 changements de leader, et un écart maximal de 6 points en faveur des Kangoeroes et de 5 points en faveur de Braine. Laure Resimont a déjà pris option sur le titre de Joueuse de l’Année, avec 23 points (dont 5 sur 9 à trois points). Lut De Meyer n’était pas en reste, avec 17 points (dont 4 sur 6 à trois points), tandis qu’Ivana Katanic a inscrit 14 points et délivré 7 assists. Becky Massey a aussi livré un match plein, avec 13 points, 7 rebonds et 4 assists. Dans l’autre camp, Valeriya Berezhynska s’est montrée la plus prolifique avec 23 points et 6 rebonds, tandis que Maxuella Lisowa a confirmé ses immenses progrès avec 13 points, 8 assists et 4 interceptions.

Braine, qui alignait pour la première fois la grande Quinn Domstauder (qui a joué comme Canadienne mais attend son passeport polonais), s’est finalement imposé 79-81 au bout du suspense. Des matches comme cela, on en redemande dans le championnat de Belgique. Vivement le match retour… et la finale des play-offs. Car, oui, Malines sera un vrai rival cette saison.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply