Marjorie Carpréaux a pris son pied contre Pepinster

L’an passé, les dames du RBC Pepinster avaient fait l’impasse sur la saison à huis clos. Elles sont donc restées totalement inactives durant une année. Et, cet été, lorsque la saison actuelle a repris, le club a été confronté aux soucis liés aux inondations… et à d’autres soucis liés à l’effectif, comme le départ d’une joueuse américaine qui a trouvé un meilleur contrat ailleurs et la blessure de la Sénégalaise Bineta N’Doye. C’est donc sans trop d’illusions que les Pépines se sont déplacées à Namur, ce mardi soir, avec simplement la volonté de faire bonne figure. Et elles y sont parvenues en début de match, qui a été équilibré pendant cinq minutes. Mais, au terme du premier quart-temps, c’était déjà 30-17. Et l’écart n’a fait que grandir. « Nous avons essayé de nous encourager au maximum durant le match, mais nous étions bien conscientes que nous n’étions pas les plus fortes », reconnaît la capitaine Alexandra Milosevic. « L’objectif, cette saison, sera de prendre des points contre des équipes à notre portée. »

Dans l’autre camp, Marjorie Carpréaux a pris son pied. Si elle avait perdu le plaisir en Pologne, gageons qu’elle le retrouvera rapidement dans la capitale wallonne, où elle peut s’en donner à cœur-joie et ne s’en prive pas : 23 points, 15 assists, 9 rebonds et 8 interceptions. Elle est donc passée à un rebond du « triple double » et à deux interceptions du « quadruple double ». Ce n’est cependant pas à elle qui s’est montrée la plus prolifique, mais bien la grande Batabe Zambare, qui a fait valoir sa puissance dans la raquette et s’est fendue de 26 points et 16 rebonds, équitablement répartis entre les défensifs et les offensifs. Le dernier quart-temps s’est soldé par un cinglant 29-6 et, au final, Namur s’est imposé 95-47 dans un match trop déséquilibré.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply