Le pire et le meilleur visage du Okapi Aalst

Yves Defraigne est soulagé : après des prestations calamiteuses contre Liège, le Brussels et Charleroi, son Okapi a enfin présenté un visage séduisant, samedi au Versluys Dôme, où il menait même à la mi-temps. Comment expliquer cette métamorphose positive ? « Peut-être est-ce dû au fait que nous partions avec l’étiquette d’underdog, alors que lors des trois premiers matches, nous étions favoris. La pression est très différente, et mes joueurs étaient peut-être libérés. Mais j’attendrai encore une semaine avant d’affirmer que nous sommes sur la bonne voie. Car cette belle prestation contre Ostende demande confirmation. Et, après tout, elle s’est soldée par une défaite. »

Cinq joueurs d’Alost ont terminé dans les doubles chiffres : Ivan Maras (18 points et 5 rebonds), Omar Calhoun (15 points et 5 assists), Denotae Hawkins (13 points et 3 rebonds), Paulius Valinskas (13 points et 3 assists) et Nikola Popovic (10 points et 2 rebonds). Boyd van der Kuurst, qui affrontait pour la première fois son frère cadet Keye en compétition officielle, n’a pas marqué. Au contraire de l’Ostendais, qui a inscrit 8 points (tous en deuxième mi-temps) en plus de 7 assists.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply