Le Falco Gand élimine le RSW Liège Basket !

La nouvelle formule de la Coupe de Belgique a déjà apporté une première sensation. Vendredi, le Falco Gand, pensionnaire de TDM2, a éliminé le RSW Liège, qui participera à la nouvelle BNXT League.

Jusqu’à la saison dernière, les six ‘survivants’ de TDM1 ou TDM2 étaient opposés à l’une des six meilleurs équipes d’EuroMillions Basketball League. Autant dire que, face à Ostende, Anvers ou Mons, les chances étaient réduites.

Mais, face à une équipe de l’élite un peu moins cotée, il existe une petite chance. Et cette petite chance, le Falco Gand l’a saisie à pleines mains.

Les joueurs débutaient avec un avantage de dix points, lié aux deux divisions d’écart. Ils ont joué sans complexe, en se donnant à fond en défense et en tentant leur chance lorsqu’ils disposaient d’une option de tir ouverte. Et souvent, ce tir rentrait. Pourtant, au repos, l’écart n’était plus que de cinq points : 43-38. Liège avait donc refait la moitié de son handicap. Et l’on se disait qu’avec la fatigue dans les rangs locaux, les Principautaires passeraient au-dessus, tôt ou tard. Mais c’est tout le contraire qui s’est produit. A dix minutes de la fin, le marquoir affichait 64-46. L’écart est même passé à 20 points en tout début de 4equart-temps. C’est alors que les Liégeois ont enfin accéléré. Et l’écart a fondu comme neige au soleil. A une minute de la fin, c’était 75-74. Mais les joueurs locaux, un mix de jeunesse et d’expérience, ont gardé la tête froide. Et, à 80-76 au buzzer final, ce fut l’explosion dans la petite salle du St.Jans College, pour ce qui est sans doute le plus grand exploit de l’histoire du club formateur de St.Amandsberg.

Le coach Dimitri Ongenaet s’est même offert le luxe de faire jouer, en première mi-temps s.v.p., les tout jeunes Leander De Maesschalk (16 ans) et Jonas Cornelis (18 ans). Les routiniers Thomas Foucart (17 points) et Bart Samaey (16 points), eux, ont joué comme s’ils avaient retrouvé leurs jambes de 20 ans.

Une pensée quand même pour William Robeyns, qui a lourdement chuté à quatre minutes de la fin et que le staff a dû soutenir pour regagner les vestiaires.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply