Ostende fête ses champions et affiche ses ambitions

En ce mercredi 1erjuillet, qui marque le début de la phase 4 du déconfinement, le bourgmestre d’Ostende Bart Tommelein a sauté sur l’occasion pour fêter ses champions à l’occasion d’une réception organisée à l’Hôtel de Ville de la Reine des Plages.

Le président du club, Johan Verborgh, avait aussi quelques nouvelles importantes à annoncer. A commencer par le nouveau contrat signé par Dario Gjergja. Un contrat de longue durée : cinq ans. « Ce qui m’a incité à prolonger, au terme de longues et ardues négociations, c’est le fait que nous tirons tous à la même corde et ambitionnons de développer, aux côtés de valeurs sûres, les jeunes talents afin de les former pour les tâches européennes, et qui sait, les guider un jour vers la NBA », explique le coach à succès qui réalise également des miracles avec les Belgian Lions.

Autre prolongation, et également de longue durée : Filou, un produit de la brasserie Van Honsedonck, restera fidèle au club côtier et restera le sponsor principal pendant les six prochaines saisons.

Du côté des joueurs, l’équipe n’était représentée que par Keye van der Vuurst de Vries et Haris Bratanovic.

Le jeune distributeur néerlandais sort d’une première saison professionnelle plutôt réussie, comme back-up de Dusan Djordjevic, avec un premier titre à la clef. « Dommage qu’il n’ait pas pu être fêté comme il se doit », regrette-t-il. « Mais bon, c’est un titre quand même. J’ai beaucoup appris cette saison, du coach Dario Gjergja mais aussi et surtout de Dusan Djordjevic, un maître en la matière. »

Keye a émigré à Ostende depuis plusieurs saisons et avait été champion de TDM1 avec Gistel-Ostende en 2018. « Pourquoi ai-je choisi Ostende pour effectuer ma formation, alors que j’aurais pu rester aux Pays-Bas ? Précisément, pour le projet Basket@Sea qui mise beaucoup sur le développement des jeunes. Avec le recul, je pense avoir effectué le bon choix. »

Cet été, Keye avait de grandes ambitions avec l’équipe néerlandaise U20. Il espérait être promu de Division B en Division A. « On avait déjà été promu de B en A en U18, avec cette même génération 2000, et on espérait cette fois rééditer l’exploit en U20. Le coronavirus en a décidé autrement : le Championnat d’Europe a été annulé. Mais cette génération 2000 est très talentueuse. »

De là à assurer un bel avenir à l’équipe A des Pays-Bas ? « Lors de la dernière fenêtre, en février, nos avons battu la Turquie et nous avons donné beaucoup de fil à retordre à la Croatie. Nous pouvons peut-être ambitionner une qualification pour le Championnat d’Europe. Ce sera compliqué, mais sait-on jamais ? »

Haris Bratanovic, lui, incarne l’avenir de l’équipe nationale belge. Le jeune pivot gantois participera bientôt au Summer Camp des Belgian Lions à Louvain-la-Neuve. « Oui, je suis repris. Cela devient une bonne habitude. J’avais déjà fait partie des équipes nationales de jeunes, et en février, j’ai effectué mes débuts avec l’équipe A. »

Il est impatient de relever un nouveau défi avec Ostende, après deux années à Barcelone qui ne lui ont pas apporté ce qu’il en espérait. « La première saison s’est très bien passée. Mais après, il y a eu un changement de manager et j’ai beaucoup moins joué. J’ai alors émis le désir de revenir en Belgique. Ostende affiche ses ambitions : l’équipe s’appuiera sur un savant mélange de jeunes et de joueurs expérimentés. Dario Gjergja a déjà démontré qu’il n’avait pas son pareil pour faire progresser les jeunes, j’espère que je saurai saisir ma chance.

Ce 1erjuillet marquera aussi le lancement de la nouvelle société Basket@Sea, qui regroupe le BC Filou Ostende, Duva Fruit Gistel-Ostende, les dames de Bredene et le basket en chaise roulante. Le Conseil d’Administration sera composé par Johan Verborgh (président), Francis Volckaert (vice-président), Johan Vande Lanotte (secrétaire), Eric Van Hal (trésorier), Olivier Van Duüren, Pascal De Gryse et Jurgen Vanpraet (membres).

Les ambitions sont clairement définies : effacer les traces du Covid-19 sur le plan financier, faire du BC Filou Ostende une entreprise moderne et innovante sur le plan sportif, organisationnel et social, rester dominant sur la scène belge et essayer de franchir un pas supplémentaire sur la scène européenne à court terme (trois ans), continuer à être une « usine à talents », avoir chaque année un prospect NBA parmi l’effectif et essayer de transférer un joueur en NBA dans un délai de cinq ans.

Last but not least, le BC Filou Ostende ambitionne aussi un… dixième titre d’affilée.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply