Kontich Wolves, seul invaincu des séries nationales

Considéré comme l’épouvantail de la série, au point qu’Antwerp Giants B – qui vise également la montée – avait demandé à être versé dans l’autre série, Kontich répond pleinement à l’attente. Les Wolves demeurent la dernière équipe invaincue dans toutes les séries nationales.

Pour bâtir une équipe compétitive, les Wolves ont fait appel à des joueurs qui ont déjà l’expérience de la TDM1. Eli Van Aken et Anthony Vermeersch sont arrivés de Gembo Borgerhout, Philippe Peeters d’Ekeren (qui a arrêté la compétition au niveau national), Thierry Mariën de Waregem, et Sam Caron et Ward Leten de Melsele.

Le trou semble déjà fait, et s’il reste quelques bouteilles de champagne du réveillon de la Saint-Sylvestre, elles pourront sans doute être utilisées dans trois mois. Le plus proche poursuivant, Tongres, compte déjà quatre défaites ; Esneux et Geel, cinq ; et Neufchâteau et Ninane, six.

Sprimont, considéré comme favori du côté wallon, en est déjà à sept défaites. Les Carriers devront se contenter d’une place au milieu de classement, à moins d’un deuxième tour canon.

Derrière, Belleflamme ferme la marche avec une seule victoire (contre Hasselt, le 20 septembre). L’équipe de Grivegnée aurait normalement dû évoluer en Régionale 1 cette saison, mais a accepté d’être repêchée pour renflouer une TDM2 à court d’effectifs. L’histoire risque de repasser les plats, en fin de saison. Mais qui pour la place de barragiste ? Pour l’instant, cela semble devoir se jouer entre les Kangoeroes Malines (quatre victoires) et le RPC Anderlecht (cinq victoires), mais rien n’est fait.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply