Au deuxième tour, le Royal IV jouera 10 matches sur 13 à domicile

C’est un petit événement qui s’est produit samedi soir, au Palais du Midi : le Royal IV Brussels y a évolué à domicile. Ce n’était que la troisième fois, cette saison, après les visites du Basics Melsele le 15 septembre et du Spirou Basket le 20 octobre. Pour l’occasion, Saint-Nicolas avait été invité. Il était accompagné par le Père Fouettard et a distribué des friandises aux jeunes du club. Des stands avaient aussi été installés à l’entrée, où l’on proposait couscous, tortillas et autres pâtisseries. Et, pendant les temps morts, un ensemble de cornemuses assurait l’animation. Avec, quelques centaines de mètres plus loin, l’ouverture des Plaisirs d’Hiver – le Marché de Noël de Bruxelles – cela donnait une ambiance de kermesse à la vénérable salle bruxelloise, bien remplie pour la circonstance.

Cela n’a pas suffi pour pousser le Royal IV vers la victoire. Les Bruxellois ont été menés durant 35 minutes par le Guco Lier et ont fini par s’incliner 75-83. Cela avait mal commencé, avec un 11-19 après six minutes de jeu. Une première accélération, signée Alex Tuluka, avait permis de passer devant au terme du premier quart-temps grâce à un 9-0 (20-19), mais c’était déjà la dernière fois que l’équipe locale se trouvait au commandement. Les visiteurs ont ensuite pris le large : 23-30 après 15 minutes, 33-40 à la mi-temps et 57-71 (écart maximal) en début de quatrième quart-temps. Un pressing tout terrain, quelques paniers faciles et quelques paniers à trois points ont permis aux Bruxellois de recoller à 75-75 à deux minutes de la fin, mais les Lierrois ont gardé leur sang-froid et sont repartis avec la victoire.

« Ce genre de match, on doit toujours le gagner », râle Amaury Marion (photo), meilleur marqueur de son équipe avec 19 points. « On n’a toujours pas gagné à domicile cette saison. C’est… nul ! »

Nul, peut-être pas. Mais inconstant, certainement. « Il y a eu des hauts et des bas », confirme le coach Nicolas Joostens. « On a manqué de constance pendant le match. On a été largué pendant une grosse partie de la rencontre, on a fait un gros effort pour recoller à 75-75, mais on n’a pas su parachever le travail. Lorsqu’on a été obligé de commettre des fautes dans la dernière minute pour récupérer le ballon, les Lierrois se sont montrés adroits aux lancers francs. »

A la décharge des Bruxellois, ils sont désormais privés de Jean-Patrick Nyamsi et de Laurent Falmagne, qui ont quitté le navire. Pour des raisons mystérieuses, cela découle apparemment de la cuisine interne. « Il me manque donc un intérieur pour soulager Ray Dagher », poursuit Nicolas Joostens. « Et ces deux départs m’obligent à trouver un nouvel équilibre dans l’équipe. »

Le match entre le Royal IV et le Guco Lier a donné lieu à une opposition de style. Au basket plus posé des Lierrois, où le ballon circulait de façon fluide, les Bruxellois ont répondu par de nombreuses actions individuelles et une sorte de streetbasketqui plait au public local, comme en témoignent les nombreux jeunes qui s’enflamment lorsque Jean Bonsenge réalise un dunk aérien.

Juste derrière Amaury Marion, les deux autres marqueurs du Royal IV ont été Christopher de Medna (18 points et 10 rebonds) et Alex Tuluka (18 points, 6 rebonds et 4 assists).

Si le Royal IV n’a encore joué que trois fois à domicile jusqu’ici, la proportion s’inversera forcément au deuxième tour. Là, ce sont 10 matches sur 13 qui sont programmés au Palais du Midi. A commencer par la visite de Gembo Borgerhout, le 5 janvier. Mais, d’ici la fin de l’année, il y aura encore deux nouveaux déplacements prévus : à Gent Hawks et à Lommel.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply