Van der Vuurst de Vries, un sacré « petit »keye !

Le BC Filou Ostende a perdu Vincent Kesteloot et Elias Lasisi, deux internationaux belges, durant l’été, mais il ne faut sans doute pas enterrer les Côtiers trop tôt. Les champions de Belgique ont, certes, rajeuni leur effectif, mais lundi soir contre les Néerlandais du ZZ Leiden qu’ils ont battu 91-72, ils ont montré un visage séduisant.

Avec un petit joueur à suivre : Keye van der Vuurst de Vries. Un prénom court et un nom de famille à rallonge, mais un talent précoce. Il est le plus jeune joueur de l’histoire à avoir joué en équipe nationale des Pays-Bas (à 16 ans), et on comprend pourquoi. Il sera cette saison la doublure de Dusan Djordjevic au poste de meneur de jeu et bien qu’il n’ait toujours pas atteint sa majorité (il ne fêtera ses 18 ans que le 29 décembre), il n’a pas froid aux yeux. Il distribue le jeu sobrement mais efficacement, et n’hésite pas à prendre ses responsabilités au-delà des 6m75, avec une certaine réussite. Né à Rijswijk, entre La Haye et Delft, il n’est pas très grand (1m88), mais il a visiblement pris de la carrure durant l’été, et ce qui ne gâte rien, il est à l’écoute des conseils qu’on lui donne. Il apprendra beaucoup aux côtés du Généralmais aussi de Dario Gjergja. Arrivé à Ostende il y a plusieurs saisons déjà, il a grandi avec l’équipe B de Gistel avec laquelle il a été champion de TDM1 il y a deux ans.

Son copain Servaas Buysschaert recevra aussi du temps de jeu. Il est parfois encore brouillon, mais il plus assidu que l’éternel espoir Tim Lambrecht, parti à Louvain.

Le BCO possède un autre jeune talent à suivre : le jeune et longiligne Sénégalais Amar Sylla (17 ans lui aussi), prêté par le Real Madrid.

Le champion de Belgique a su conserver Braian Angola et Thompson, les deux artisans du titre de la saison dernière, et fera encore partie des candidats, avec le vent de fraîcheur qui souffle sur l’effectif.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply