Mené de 16 points, le Brussels a failli battre Ostende

Certains observateurs pointent le Basic-Fit Brussels comme l’une des possibles révélations de l’EuroMillions Basketball League. Pour leur entrée en matière, les Bruxellois ont d’entrée été confrontés à un sérieux test. Même privé de T.J. Williams et de Marin Maric, le champion en titre reste un collectif redoutable… qui s’est rapidement envolé à 20-36 et qui a mené d’une dizaine ou d’une quinzaine de points pendant 35 minutes. Comme souvent, c’est Domien Loubry qui a provoqué l’étincelle en expédiant une « bombe » de près de 8 mètres et qui a enflammé la salle. Dans un moment de folie dont il a le secret (mais qu’on avait trop peu vu la saison dernière), le Brussels a rapidement refait son retard (provoquant, au passage, deux fautes techniques de Dario Gjergja) et est même passé devant. Il a mené 83-80, mais s’est finalement incliné 83-84.

Si les Américains recrutés cet été semblent plus dynamiques que ceux de la saison dernière, il y a aussi du positif à retirer du côté des jeunes. Niels Foerts, malgré quelques déchets (deux pertes de balle), a joué 18 minutes et a délivré trois assists. « Je crois qu’il était un peu nerveux, mais j’ai vu de belles choses de sa part », souligne Serge Crevecoeur.

Williame Robeyns, arrivé du Spirou B, a joué 12 minutes et a inscrit 8 points.

DanielDevos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply