La Belgique termine 8e et reste en Division B

La Belgique a atteint les quarts de finale au Championnat d’Europe U20 Boys, Division B, organisé à Sofia en Bulgarie, mais a ensuite perdu les trois matches suivants : contre la Slovénie, la Finlande et la Bulgarie. Elle termine donc 8eet ne monte pas en Division A, qui était l’objectif au départ.

« Le Top 4 était effectivement l’objectif de départ », concède le coach Olivier Foucart. « Mais il faut se rendre à l’évidence : nous manquions à la fois de qualité et de physique par rapport à des équipes comme la Slovénie, la Russie, la Pologne, la Lettonie ou la Finlande. Il faut se poser la question : que fait-on pour le développement des joueurs entre 18 et 21 ans ? Dans les autres équipes, la plupart des joueurs jouent déjà en D1 à cet âge-là, ou au moins en D2 dans une compétition qui est plus forte que la nôtre. De plus, notre préparation a été très courte : nous n’avons pu organiser des entraînements au complet qu’à partir du 3 juillet. Les raisons sont multiples : les joueurs d’Ostende et d’Anvers ont été engagés dans les play-offs jusqu’à la mi-juin ; d’autres avaient des examens ; d’autres encore, comme Noah Fogang et Ayoub Nouhi, étaient engagés dans des compétitions de 3×3. »

S’il y a un regret à avoir, c’est d’avoir perdu de justesse contre la Lettonie en phase de poule. « Nous avons été battus de 3 points, et en cas de victoire, nous aurions affronté la Bulgarie plutôt que la Slovénie en quart de finale. C’eut été plus abordable. Mais, tout compte fait, je crois que nous sommes à notre place. »

Du côté belge, Tim Lambrecht domine quasiment toutes les statistiques : meilleur marqueur (11,9 points par match), meilleur rebondeur (8,7 prises par match) et meilleur à l’évaluation (17,3). Darnell Snyers est le meilleur passeur (4,0 assists par match).

Dario Gjergja, le nouveau sélectionneur des Belgian Lions, était à Sofia pour les quatre derniers jours. « Il s’est fait la même réflexion que moi, à savoir qu’il faut se poser la question du développement des joueurs entre 18 et 21 ans », confirme Olivier Foucart qui avait un nouvel assistant en la personne du coach du Basic-Fit Brussels, Laurent Monier. « Cela s’est très bien passé, y compris avec Kenneth Desloovere le deuxième assistant. Nous formions un staff complémentaire et motivé. »

DanielDevos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply