Gistel sans Tim Lambrecht et Sam Hemeleers, mais avec Simon Buysse

Mercredi soir, dans la salle Henri Simonet qui jouxte le stade Constant Vanden Stock – mais où il y a beaucoup moins de monde – le BC Duva Fruit Gistel-Ostende a été cueilli à froid. Mené 19-5 après sept minutes de jeu, il a dû cravacher pour revenir. La jonction a été opérée dès 32-32, mais l’équipe filiale du BCO a encore souffert pour s’imposer 67-79.

Une nouvelle génération doit s’affirmer, le coach Sam Rotsaert a l’habitude de devoir recommencer son travail au début de chaque saison. Cette génération-ci n’est pas dénuée de talent, mais encore très jeune. « Ces joueurs sont quasiment tous internationaux », constate le fils de l’ancien joueur et coach Werner Rotsaert. « Deux d’entre eux sont U20, deux autres sont U18, mais il y en a plusieurs qui sont encore U16. C’est très jeune, et face à certaines équipes de TDM1 qui comptent des routiniers en leurs rangs, ils risquent de souffrir. Je m’attends à une saison difficile. »

Sam Rotsaert ne pourra plus compter sur Sam Hemeleers, ni sur Tim Lambrecht, les deux fers de lance de la saison dernière. Le premier est parti au Crelan Okapi Aalstar, le second se consacrera exclusivement au BC Ostende ou ce doit être « son » année. En revanche, il pourra toujours compter sur Luka Kotrulja. Le jeune Croate, qui a déjà intégré le noyau A en fin de saison dernière, devra poursuivre sa progression et tirer l’équipe vers le haut.

Gistel pourra compter sur un renfort de choix en la personne de Simon Buysse, qui a donc quitté le Belfius Mons-Hainaut. « C’est ma décision », précise-t-il, en ajoutant : « Pour moi, la page de Mons-Hainaut est tournée. » Il n’en dira pas plus, mais on sait que les jeunes joueurs ont souvent du mal à percer du côté de la Mons Arena. En optant pour Gistel, il s’est rapproché de son domicile (avant de partir dans le Hainaut, il jouait à Oostkamp) et comme il est toujours étudiant, cela lui facilitera la vie. Mais apparemment, ce n’est pas la seule raison. « Jusqu’à présent, je me suis entraîné tous les jours avec le noyau A sous la direction de Dario Gjergja, mais mes chances de jouer avec le BCO sont minces, surtout lorsque les internationaux seront rentrés de l’Euro », estime-t-il.

Après les entraînements de l’équipe nationale U20, Buysse était resté de longues minutes, seul sur le parquet, à s’exercer aux tirs à distance. Et il affichait une belle précision. Gistel comptera sur la précision de ses tirs.

Dans les rangs de Gistel, on trouve aussi le jeune pivot Servaas Buysschaert, qui avait été le meilleur rebondeur de la Belgique à l’Euro U18, Division B, à Tallinn, et le petit distributeur Sacha De Vreught, 17 ans, meilleur passeur de l’équipe belge à ce même Euro U18.

Les internationaux U16 se nomment Aaron Verstraete, Robin Vantoortelboom, Salim Kediambiko…

Cette saison, Ostende possèdera trois équipes au niveau national, puisque Gistel B est monté en TDM2. « Mais là, ce ne sont pas les jeunes du BCO qui jouent, ce sont des joueurs plus anciens », précise Sam Rotsaert.

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply