Le RPC Anderlecht veut faire table rase du passé

L’an passé, le RPC Anderlecht avait terminé 11e de TDM2A mais avait néanmoins accepté le challenge de la TDM1, où il « manquait une équipe » et où la fédération avait lancé un appel aux candidats. « Tout ce qu’on risque, c’est de redescendre après une saison », était le discours.

Le RPC Anderlecht est effectivement redescendu après une saison, durant laquelle les tensions ont été nombreuses, mais le club veut faire table rase du passé. « On a été très attentifs à la mentalité lors du recrutement », assure le coach Philippe Hoornaert. « Nous avons huit nouveaux joueurs, mais je veux qu’il forment un véritable groupe et que les égos n’apparaissent pas au grand jour, comme cela avait été trop souvent le cas la saison dernière. Je veux voir de l’agressivité sur le parquet, et mercredi passé, contre Gistel, j’ai été comblé. Mais c’est la première fois, depuis la reprise, car lors des matches précédents, les anciens démons sont parfois réapparus : les joueurs ont lâché dès qu’un petit grain de sable se glissait dans la mécanique. »

Le RPC Anderlecht n’affichera pas d’ambitions démesurées. « Je pense qu’Oostkamp et Sijsele vont se disputer la première place, dans la série. Derrière, cela s’annonce très ouvert. On pourra se retrouver aux premières loges après trois victoires d’affilée ou à la cave après trois défaites d’affilée. »

Daniel Devos

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply